Covid 19 – La durée du travail

  • Mis à jour le 26 mars 2020

L’ordonnance du 25 Mars 2020 modifie la durée de travail, ces dérogations cessent de produire leurs effets au 31 décembre 2020.

Dans les entreprises relevant de secteurs d’activités particulièrement nécessaires à la sécurité de la Nation et à la continuité de la vie économique et sociale, déterminés par décret :

  • La durée quotidienne maximale de travail fixée peut être portée jusqu’à douze heures 
  • La durée quotidienne maximale de travail accomplie par un travailleur de nuit fixée à peut être portée jusqu’à douze heures, sous réserve d’attribution d’un repos compensateur égal au dépassement de la durée prévue à ce même article 
  • La durée du repos quotidien peut être réduite à neuf heures consécutives, sous réserve de l’attribution d’un repos compensateur égal à la durée du repos dont le salarié n’a pu bénéficier ;
  •  La durée hebdomadaire maximale fixée peut être portée jusqu’à soixante heures 
  • La durée hebdomadaire de travail du travailleur de nuit calculée sur une période de douze semaines consécutifs peut-être portée jusqu’à quarante-quatre heures.

Pour les exploitations, entreprises, établissements et employeurs mentionnés aux 1° à 4° de l’article L. 722-1 (les secteurs concernés sont la culture et l’elevage, le dressage, toute nature dirigée par l’exploitant agricole, forestiers, conchyliculture, pisciculture)
Et aux 2°, 3° et 6° de l’article L. 722-20 du code rural et de la pêche maritime ( gardes-chasses, gardes-pêches, gardes forestiers, jardiniers, garde de propriété n’ayant pas de qualité d’entrepreneur, les employés de maison dans les exploitations agricole, les salariés des organismes de mutualité agricole, caisses de crédit agricole mutuel, coopératives agricoles, sociétés agricole diverses, tout groupement professionnel agricole)  :

  • La durée hebdomadaire de travail calculée sur une période quelconque de douze semaines consécutives ou sur une période de douze mois peut être portée jusqu’à quarante-quatre heures.

Le petit plus

L’employeur qui use d’au moins une de ces dérogations en informe sans délai et par tout moyen le CSE ainsi que le directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le job sharing

Qu’est ce que ce concept ? Le job sharing où le travail partagé est le fait d’attribuer le même poste à plusieurs personnes, le plus

Lire la fiche

Envie d'aller plus loin ?

N'hésitez pas à prendre contact avec nous
ou à nous suivre sur les réseaux sociaux !

Le saviez-vous ?

Le DUERP : Document unique d’évaluation des risques professionnels

Petit rappel : Dans un premier temps, vous devez  identifier les dangers, puis réaliser une étude des conditions d’exposition à ces différents risques. La loi ne précise pas quelle forme doit revêtir le document unique, toutefois pour des raisons de preuve et de traçabilité, il est recommandé de retranscrire les résultats  de cette étude dans un document écrit, sur un  support papier ou numérique. En annexe au document, vous devez faire figurer : La proportion de salariés exposés aux

Continuer la lecture...

Un renseignement ?

Newsletter

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir chaque mois dans votre messagerie les dernières infos RH Plus !

elit. ut luctus Donec porta. leo. dolor. et, ante. accumsan efficitur. libero